CN Cap D’Agde Juin 2021

Une délégation de l’académie de Limoges était présente au conseil national du SNETAA FO entre le 14 et 16 juin. Elle a porté votre voix au sein des instances de notre organisation.

Le secrétaire académique est intervenu en séance plénière. Vous pouvez trouver sa déclaration sur le site rénové de notre syndicat. Lors des débats et des commissions, le SNETAA Limoges a pris part au travail d’élaboration de la motion générale.

L’ensemble des cadres de notre organisation a posé un constat clair et sans appel sur la situation de l’enseignement professionnel. La transformation de la voie professionnelle et la marche forcée pro apprentissage ont été dénoncées. La co intervention, le chef d’œuvre ou encore la mixité des publics sont unanimement pointés comme des obstacles à la réussite des élèves et au bon fonctionnement des EPLE.

La problématique de la perte de pouvoir d’achat et du ralentissement de la carrière par le biais du PPCR ont été relayés par de nombreux intervenants. L’ensemble du conseil national a aussi déploré le vide du « grenelle de l’éducation » et le peu d’écoute du ministre vis-à-vis des organisations syndicales lors de celui-ci.

Nombre d’entre nous sont aussi revenus sur l’année passée et sur les multiples problèmes liés au confinement, aux cours en distanciel notamment pour l’enseignement professionnel.

Plus largement, les délégués ont évoqué les changements qu’induisent la transformation de la fonction publique sur notre organisation. Nous nous sommes interrogés sur comment assurer un suivi et un conseil précis vis-à-vis des adhérents alors même que les instances paritaires disparaissent et que nous n’avons plus accès aux dossiers en matière de mutation par exemple.

Cela nous a ensuite amené à nous projeter sur les futures élections professionnelles de fin 2022 qui sont elles aussi impactées par la transformation de la fonction publique. La représentativité du SNETAA et sa lisibilité sont un enjeu important de ce scrutin et du futur de notre organisation.

Pour conclure, l’action de notre syndicat reste et demeure la défense des intérêts professionnels et moraux des PLP et des CPE.